22.09.2015 La Supply Chain

Partager ce post : Facebook Twitter
1442828934

Les nouveaux modes de consommation ont considérablement changé la donne. Désormais, le renouvellement des collections, les contraintes sur les prix de vente et l’augmentation des coûts d’exploitation obligent les marques de mode à repenser leur logistique. Et quelle logistique ! Coloris, taille, nombre de références, modalités de livraison, variété de la distribution … tout doit être désormais anticipé pour que les marchandises soient livrées dans les meilleurs délais. L’ensemble de ces paramètres pousse les marques de mode à externaliser leur logistique, et à trouver le meilleur partenaire en fonction de leurs contraintes.


Mais comment optimiser sa supply chain pour les marques de mode ? Comme l’analyse Gilbert Den Bekker, Regional Head of Retails and Fashion Vice Président Europe de Panalpina, « l’optimisation passe d’une part par l’utilisation de systèmes capables de donner une visibilité « end to end » et permettant de gagner en productivité et fiabilité. Et d’autre part, par le conseil et l’amélioration permanents qui sont la clé ; les supply chains de nos clients évoluant en permanence, nous devons leur faire profiter de notre expérience. » Et de poursuivre : « La transformation des habitudes de consommation oblige les marques à sortir des canaux de distribution traditionnels (…). Rapidité d’exécution, fiabilité des inventaires, gestion des retours de collections en fin de saison sont autant d’éléments déterminants afin de maîtriser les flux et ne perdre aucune opportunité de vente. ». Quant à la RFID, « le secteur du textile semble en avance quant à l’utilisation de la technologie RFID pour améliorer la traçabilité et la sécurité des marchandises, même si on constate que des barrières freinent son extension (coût très élevé de sa mise en place, manque de fiabilité, impact sur les fournisseurs.) », explique Sabrina Staiano, Europe Retail & H-Tech Marketing Manager pour UPS. Elle précise également que « pour bénéficier de l’ensemble des avantages de la technologie RFID, il faut que (…) l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement (…) accepte de participer en étiquetant la marchandise et de modifier leurs procédures ».


Et demain ? Quelles avancées pour la supply chain ? Sabrina Staiano estime que « la logistique sera davantage pilotée en fonction de la demande et des attentes des consommateurs.(…) Les spécificités du e-commerce, et notamment les tendances croissantes à l’omnicanal, créent des besoins particuliers en immobilier logistique mais aussi en matière de solutions de livraison, qui doivent s’enrichir afin de répondre à tous les comportements d’acheteurs. Nous verrons également s’intensifier la consolidation des moyens: des acteurs de la grande distribution, qui jusqu’ici possédaient par exemple plusieurs sites, chercheront à regrouper leurs activités sur un seul site, en mutualisant les équipements, et donc les flux. Enfin, les questions autour de la mise en place de démarches en faveur de l’environnement prennent de plus en plus d’ampleur, notamment en ce qui concerne le dernier kilomètre. »


Seront présents sur TRAFFIC : Berry Services, CTC, Marguerite, Panalpina, UPS, Veolog Fashion, Viapost



Photo: ©Fernando Javier Urquijo


Retour liste

Please enlarge your screen or rotate your device